LXX – NOTULES (531 à 535) : De nouveaux SS, compter démocratiquement, l’originalité, valeur du journalisme, l’inutilité de la connaissance, encore d’autres SS

531 –   Les SS (de l’allemand Schutzstaffel), de sinistre mémoire, commettaient divers crimes dans l’Allemagne nazie et savaient qu’en règle générale on ne leur en tiendrait pas rigueur. Eh bien! il semble y avoir une autre espèce de SS chez nous : Sexe et Sport. Ce système SS a permis jusqu’ici à divers sportifs d’abuser impunément, sans crainte ni gène, de qui ils voulaient, par exemple de jeunes filles qu’on s’est permis de violer en équipe. Dans leur insondable sagesse, les dirigeants de ces équipes et de la ligue dont elles faisaient partie avaient prévu des sommes considérables – elles atteignent présentement environ 15 millions $ (et même davantage) – pour pouvoir « régler » les problèmes tout de même « embêtants », ont-ils reconnu, engendrés par leurs protégés. Car il ne fallait surtout pas avertir les assureurs (autant que possible) et encore moins les autorités policières, vu les « dommages » que le tout aurait causé à l’organisation (du hockey, dans le cas auquel je pense). Qui a versé ces millions de dollars de protection? Les parents, évidemment, qui n’étaient d’ailleurs pas informés de l’emploi de ces sommes, pas plus qu’ils ne savaient que leurs fils violaient des filles (ou, au moins, en abusaient un peu) ou encore que leurs fils, qui respectaient les filles, devaient évoluer dans un milieu tellement malsain qu’ils en auraient sûrement retiré leurs enfants s’ils avaient su. Et voilà que ce même corps de sport organisé veut enquêter sur lui-même pour faire la lumière sur ces « incidents regrettables » et corriger la situation. On croirait rêver ! Il y a des cas où la seule solution est l’amputation, et il me semble qu’ici nous ayons affaire à un tel cas.

532 –   « Chacun compte pour un et aucun pour plus d’un », selon le principe de Bentham. Cela signifie évidemment que nul ne vaut plus qu’un autre et que nul ne vaut moins qu’un autre. Cette évidence, curieusement, ne va pas de soi. Si l’on peut, sans trop de difficultés, reconnaître que le malheureux aliéné mental a droit au respect tout autant que le génie, il est moins clair que le pauvre dispose du même pouvoir que le riche. L’un et l’autre ont certes droit de vote – en tous cas, en démocratie et en principe – mais ni l’un ni l’autre ne passe sa vie aux urnes. Et voilà où la différence apparaît.  Car, hors des urnes, on peut aussi exercer une influence politique, laquelle comme chacun sait repose fréquemment et en large partie sur les ressources financières dont on dispose. Les lobbies et les dons aux caisses électorales en témoignent abondamment. En témoigne aussi la perte de crédibilité de tellement d’élus, notamment aux USA. Sous ce rapport, René Lévesque a fait preuve d’une probité insigne en faisant adopter des lois plafonnant les contributions aux partis politiques. Comme quoi interdire certaines pratiques peut se révéler aussi avantageux qu’en promouvoir certaines autres.

533 –    « Plus on a d’esprit, plus on trouve de gens originaux en dépit de leur uniformité apparente. » Voilà à peu près ce qu’a dit un sage dont j’oublie le nom. Et, de fait, il est sans doute vrai que l’originalité est plus répandue qu’on ne le pense généralement. Ce qui empêche de la voir, et le cas échéant, de l’apprécier, c’est que, en fin de compte, chacun porte si peu attention aux autres qu’il n’y repère que les apparences les plus grossières alors que l’originalité réside le plus souvent dans les recoins les plus discrets des êtres.

534 –   « La vérité est si obscurcie en ces temps et le mensonge si établi, qu’à moins d’aimer la vérité, on ne saurait la reconnaître » (Blaise PASCAL, Pensées [papiers non classés], fragment 864 de l’éd. Brunschvicg = fragment 739 de l’éd. Lafuma). Il faut en effet aimer passionnément la vérité pour parvenir à la retrouver dans le fatras de considérations de tous ordres qui nous submergent par tous les canaux possibles, des réseaux Internet aux imprimés de toutes sortes en passant par les ondes radio et télé. Ne serait-ce que pour cette raison, le journalisme véritable revêt une valeur sacrée. Et c’est pourquoi il faut le défendre sans merci contre toute attaque injustifiée tout autant qu’on doit en exiger impitoyablement la plus rigoureuse honnêteté et la plus stricte rigueur intellectuelle.

535 –   Dans La Connaissance inutile (Paris, Grasset, 1988), Jean-François Revel a démontré de façon concluante et, à vrai dire, accablante, que la connaissance dont nous disposons ne nous sert finalement à rien : elle est inutile puisque nous, humains, ne sommes pas parvenus à mettre en harmonie nos connaissances et nos comportements. La science a considérablement progressé et nous a permis de régler certains problèmes. À preuve l’élimination de la variole par la vaccination née d’une technique issue d’une connaissance de la cause virale de la maladie. Mais ce n’est là qu’un exemple, un rare exemple. Revel démontre tant et plus que, le plus souvent, nous n’utilisons pas nos connaissances et ce, même dans des matières gravissimes. Or la situation qui prévaut aujourd’hui à maints égards confirme tragiquement le constat de Revel. Les pluies torrentielles dévastatrices se multiplient, les ouragans et typhons de plus en plus nombreux se révèlent plus ravageurs que jamais,  les sécheresses couvrent un nombre d’hectares sans cesse croissant, de nombreuses récoltes sont compromises et les autres accusent, dans l’ensemble, un rendement en nette diminution, les nappes phréatiques s’assèchent de même que certains plans d’eau pourtant indispensables à leurs communautés riveraines, la neige des grands sommets disparaît à un rythme qui s’accélère, ainsi que les glaciers même dans l’Antarctique, les espèces animales disparues et celles qui sont menacées concernent pratiquement toutes les formes de la vie animale, des insectes polinisateurs aux mammifères géants de la mer et de la terre, des oiseaux aux poissons, les invertébrés n’échappent pas non plus à cette hécatombe… Il y a uniquement les virus, bactéries et autres formes rudimentaires de vie (peut-être inconnues jusqu’ici mais vraisemblablement menaçantes) qui recommencent à prospérer au fur et à mesure que le pergélisol se réchauffe. Les températures deviennent accablantes, voire létales dans certains cas qui risquent d’augmenter. La liste est longue des renseignements bien documentés dont nous disposons pour apprécier l’importance et l’urgence des menaces qui planent sur l’humanité. Et la liste des entreprises significatives visant à contrer ces menaces ne s’allonge pas vraiment. Quand on me demande pourquoi je demeure malgré tout optimiste quant à l’avenir, je me sens en terrain de moins en moins solide pour donner une réponse adéquate.

536 –   Notre société ne manque décidément pas de SS au sens évoqué plus haut. Ainsi, on a eu droit au système Sexe et Soutane, tellement connu qu’il n’y a pas lieu d’y revenir. Mais nous avons aussi le système Sexe et Spectacle avec des humoristes comme Philippe Bond, des producteurs comme Gilbert Rozon et Guy Cloutier, des stars comme Éric Salvail et des artistes comme Edgar Fruitier. Alors que les services sexuels légaux ou non sont toujours plus faciles d’accès, je m’explique mal cette épidémie de comportements injustifiables et, de toute façon, insupportables pour les personnes qui en sont l’objet. Peut-être devrais-je me rendre à ce que d’aucuns voient désormais comme une évidence :  l’anormal (socialement et statistiquement parlant) serait-il en train de devenir une norme relativement en voie d’acceptabilité (sociale et statistique) ?  À entendre tant d’individus responsables (?) de tels comportements dire qu’ils ont droit, eux aussi, à une seconde chance, on se prend à croire que violer une jeune fille mineure est à mettre dans leur esprit sur le même plan que voler à l’étalage une barre de chocolat.  C’est désespérant !

28. VII. 2022

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s