XLI- NOTULES (260 à 271) : Distraction ou bonheur, perception déformée, sincérité, esprit de découverte, être désintéressé, flagornerie et bêtise, insignifiance de chacun, originalité de chacun, suicide, élite, néant, mépris

260« Elle avait déjà assez d’expérience de la vie pour savoir qu’être heureux ce n’est que se distraire. » (Charles NODIER, Jean Sbogar, II.)

261 L’être humain a l’hallucinante capacité de voir ce qu’il regarde par le bout de la lorgnette qui lui convient, d’interpréter ce qu’il voit ainsi de la façon qui l’arrange et d’agir en fonction du tout de la manière qui l’avantage. Cette capacité, on ne doit jamais la sous-estimer et l’on ne peut en aucun cas la surestimer.

262 La sincérité est le plus bel hommage qu’on peut rendre à autrui mais aussi le plus grand risque qu’on puisse prendre avec lui.

263 « On ne se donne la peine de découvrir que ce dont on suppose l’existence. » (Jules ROMAINS, Les Hommes de bonne volonté. V – Les Superbes, 26.)

264 –  La générosité vraiment détachée existe, quoi qu’on en dise, elle est même moins rare qu’on ne le prétend. Cependant, le désintéressement que quelqu’un nous témoigne se rapporte rarement à ce qu’on voudrait. Tout est là : le désintéressement des uns correspond trop souvent aux désintérêts des autres.

265 La flagorneur intelligent – s’il existe – ne peut appliquer son procédé qu’aux imbéciles. Et, comme la flagornerie est fort répandue, on a le droit de supposer soit que les imbéciles abondent, soit que les flagorneurs manquent d’intelligence, soit encore les deux simultanément.

266 «  […] vous êtes moins sensible à ce que les autres pensent de vous quand vous prenez conscience du fait que, la plupart du temps, ils ne vous prêtent aucune attention. » (David Foster WALLACE, L’infinie comédie, Paris, Éditions de l’Olivier, 2015, p. 284.)

267 « […] chacun croit dur comme fer, en son for intérieur, sans l’avouer, être différent des autres. Ce n’est pas nécessairement pervers. » (David Foster WALLACE, L’infinie comédie, Paris, Éditions de l’Olivier, 2015, p. 286.)

268 La possibilité du suicide demeure un réconfort inexpugnable : lorsque rien n’y fait, il ne faut jamais oublier qu’à défaut de mieux se supprimer soi-même peut rester le seul et unique moindre mal disponible.

269 Il faut une élite comme il faut un moindre mal.

270 La peur du néant a je ne sais quoi d’insolite : que peut-on bien lui reprocher ?

271 Il ne faut pas mépriser ce qu’on ne comprend pas.

26. I. 2020