XV – NOTULES (33 à 35)

33 –La bonne ou la mauvaise fortune de Donald Trump

Paul-Louis Courier (1772-1825) a écrit de remarquables choses. Quelques-unes concernent certains « grands » hommes, comme celle-ci qui s’applique redoutablement bien au président élu Trump : « Pauvre homme, ses idées sont au-dessous de sa fortune ! »

Il y a tout lieu de craindre, en effet, que la pensée de Trump ne soit nullement assortie à la hauteur des fonctions qui lui sont maintenant dévolues…

34 – L’avenir du présent

Ce que je fais présentement constituera plus tard mon passé. Je puis avoir honte de ce que je fais. La honte passe. Je puis regretter ce que j’ai fait. Le regret demeure. Il y a quelque chose de redoutable dans ce fait tout simple que l’avenir de mon présent sera mon passé. Pour le meilleur ou pour le pire…

35 – Journalisme et répétition

Je me trouve désemparé devant la tournure que prend chez nous un certain journalisme. On en vient à répéter quasiment ad infinitum des reportages, des observations, des analyses dont la première diffusion présentait un intérêt mais dont les redites deviennent lassantes. En particulier, les réseaux d’information continue mettent en ondes ou bien carrément des reprises ou bien des interviews qui, à force de porter sur les mêmes choses, donnent évidemment lieu à des réitérations décourageantes. Même si l’on multiplie les invités, spécialistes ou non, la réalité qu’on leur demande de commenter reste souvent la même et, de façon tout à fait prévisible, les remarques des uns dédoublent fatalement celles des autres.

Si je cédais à de méchantes tentations, j’affirmerais qu’on a ici affaire à des activités purement occupationnelles, au sens strict du terme. J’exagère, dira-t-on. Voire…

Comment interpréter autrement des reprises d’émissions (non pas une fois, ce qui se comprendrait toujours) mais plusieurs fois (ce qui ne se comprend plus guère dans un monde où les enregistrements en vue d’une écoute ultérieure se multiplient au point de changer les habitudes des auditeurs ou des téléspectateurs, et ce, d’après les médias eux-mêmes) ?

Tous ne peuvent imiter la BBC ou CNN mais pourquoi s’acharner à tenter la chose quand on n’en a pas les moyens ? Si le but consiste à faire du remplissage de cases horaires, ça va ! Mais qui veut poursuivre un tel but ? Les personnes qui tiennent à être informées adéquatement prennent les mesures appropriées pour ce faire : elles sélectionnent les publications nationales ou internationales qu’elles veulent suivre, elles trient les postes de télé ou de radio qui leur paraissent les plus fiables, elles varient les sources de renseignements dans l’intention de recueillir des points de vue qui s’équilibrent entre eux.

Ou l’on s’adresse à ces personnes ou l’on s’adresse aux autres. Dans l’un et l’autre cas, on fait un travail nécessaire.

Mais faire croire qu’on fait une chose quand on en fait une autre relève de la supercherie la plus maladroite qui soit. Après tout, personne n’en est dupe !

14. XI. 2016

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s